Aller à la navigation.

Actualité

Musique
CKIArt

Cette année sera pour toutes et tous, probablement fort différente. Peut-être n’irons nous pas sur les plages d’Amérique du Sud ou des Etats-Unis, peut-être n’irons-nous ni à Paris, ni à Dakar, ni à Phnom Penh et encore moins à Sydney.

Je vous propose pourtant de voyager différemment

Voici un voyage sur les ondes sonores, à l’aventure musicale aux rythmes de votre corps, ainsi,  laissez vous envahir par les voluptés du monde acoustique.

Lisez, écoutez, voyagez.

"Quoique plat, le désert nous élevait jusqu’aux vieux. Les étoiles scintillaient, si proches que
j’aurais pu les cueillir. A portée de main pendaient des grosses pommes éclatantes dont le
Hoggar composait le verger". Eric-Emmanuel Schmitt - La Nuit de Feu


Le Hoggar est un désert immense, 100 fois la taille de la ville de Montréal, où gisent granit et gneiss, à environ 80 km au sud de Tamanrasset, en Algérie. Dans ce coin de terre qu’arpentent les femmes et hommes Touaregs de la confrérie ancienne des Kel Ahaggar. Les Touaregs, les Kel Tamasheq, ce peuple longtemps nomade, sédentarisé de force depuis les années 50 et acculturé au fil des décennies. D’un désert de sable à un désert de glace, les Inuit ont connu le même sort.
Depuis, répartis en plusieurs clans et familles, ils vivent éparpillés entre Tamanrasset en Algérie, Agadez au Niger ou encore Bamako au Mali, les Touaregs bien sûr. Ces un million et demi d’hommes et de femmes sont répartis dans cinq pays, et naviguent sur les océans de sable, les déserts du Sahara, ou Tinariwen en tamasheq (ⵜⵏⵔⵓⵏ).
Délaissés par les gouvernements nationaux formés dans les frontières conservées après les Indépendances, les Touaregs se révoltent depuis des décennies, principalement au Mali et au Niger. Ils se sont d’abord révoltés contre les colons français, puis contre les États nouvellement crées. La plupart réclament l’autonomie de la région à cheval en le Mali et Niger, l’Azawad. Certains comme le MNLA, souhaitent un État Touareg laïc, d’autres, comme Ansar Dine, une région sous domination de Dieu. Une vraie méfiance existe entre les peuples du Sud et ceux du Nord. Certains Touaregs ne font pas confiance aux États malien et nigérien, craignant des représailles suite aux mouvements d’insurrection et l’hostilité entre les divers groupes de la région est omniprésente. La France y a disposé plus de 6 000 soldats. Le combat des Touaregs pour l’indépendance de leur territoire se heurte donc aux forces maliennes, nigériennes et françaises mais également aux divers groupes islamistes présents sur le territoire.


Les Touaregs disposent néanmoins d’une arme très efficace mais pacifique. La Musique. La musique avec un grand M car cette musique porte l’aspiration d’un peuple à liberté et porte les voix des hommes et femmes du désert.

Les voies du désert

Le groupe Tinariwen, formé à Tessalit au nord du Mali a été fondé en 1982 et a connu un succès immense depuis. Engagés dans la défense de l’Azawade auprès du MNLA, ils renoncent aux combats armés aux débuts des années 90 et bataillent désormais avec des guitares. Le blues tourègue s’est largement popularisé à travers le monde, après de nombreuses tournées, des radios, des entrevues et la première partie des Red Hot Chili papers, ils étaient à Québec à l’hiver 2019. Groupe électrogène à essence, guitares branchées, vents du désert Ténéré, Tinariwen chante l’amour de leur terre et le combat de leurs frères :


« Si on avait écouté nos textes, nous n'en serions pas là aujourd'hui. Nous sommes un
peuple pacifique, mais nous n'acceptons pas qu'on marche sur nos têtes. Depuis
cinquante ans, nous demandons des écoles pour nos enfants, des puits pour nos bêtes,
le droit de pâturer sur notre territoire. En cinquante ans, nous n'avons rien obtenu. »
Eyadou ag Leche avec François-Xavier Gomez, « Tinariwen, branché désert », Libération, 2 avril 2012.

Tinariwen - Toumast Tincha

Tinariwen n’est pas le seul groupe à promouvoir les cultures touaregs et les intérêts de leur peuple. Une relève, plus jeune, à pris le pli, et a semble-t-il parfaitement compris le pouvoir du soft power, si certains appellent cela de la diplomatie publique, d’autres appellent ca de la musique engagée. Dans cet engagement, les touregs s’allient avec d’autres peuples pour dépasser les frontières auditives. Ainsi, le jeune groupe Etran Finatawa est la rencontre entre les Touaregs et les Wodabees, peuple nomade du sud du Niger. Poussés par l’anthropologue Sandra van Edig, le groupe formé en 2004 a connu un certain succès, et notamment un remix électronique du groupe britannique Disclosure, rappelant à certains égards le remix de l’anglais Bonobo et le titre Bambro Koyo Ganda. Un mélange des styles, à l’image du groupe Etran Finatawa qui continue de porter le flambeau de la liberté des peuples prônant l’union sur la division.


Etran Finatawan - Heeme


La musique touaregue connait un essor important depuis quelques décennies et les labels de musique n’ont pas tardé à flairer le bon produit musical. Le label Sahel Sound dirigé par l’américain Christopher Kirkley, publie la compilation Music from Saharan Cellphones: Volume 1. Pourquoi cellphone ? Car en Afrique de l’Ouest, il fut commun pendant un temps de s’échanger ses cartes mémoires de cellulaire pour diffuser les contenus. Un jeune touareg d’Abalak au Niger se fait reconnaitre par sa musique teintée d’amour et de révoltes, de prêches et de conseils. Mdou Moctar, voyagera ensuite dans toute l’Afrique de l’Ouest, usant d’Autotuned et de guitare électrique, avant de s’exporter partout dans le monde jusqu’en dans les plus grandes radios américaines comme KEXP. Mdou Moctar devait devenir à Montréal cet hiver pour y donner un concert. Mdou Moctar apparait également dans le film I sing the desert electric du label Sahel Sound qui met en lumières et en musiques les cultures d’Afrique de l’Ouest. Chantant principalement en tamasheq, Mdou Moctar n’hésite cependant pas à glisser de l’anglais et du français, à l’image des cultures qui se traversent également dans le désert numérique.

Mdou Moctar - Tahoultine

Les Touaregs ont su exporter leur cause à travers la musique et par là défendre leurs droits et leur vision de leur réalité. Les différents groupes qui connaissent un succès important à travers le monde nous invitent à découvrir un peuple, parmi d’autres, au confluent des cultures, des traditions et des modernités, et des jeux politiques.

 
 

Émiss
ions

Revenir au début.

Adhesions - CKIA FM

fundraising thermometer

Powered By:
JustFundraising.com

Update Thermometer