Aller à la navigation.

Actualité

Nos émissions
Classique...!

Ce mercredi 19 juillet, dans le cadre des Concerts au crépuscule du Domaine Maizerets, à 19h, David Echenberg, guitariste  se produira en plein air pour le récital « Douces Fantaisies ». Entrée libre. Apportez votre chaise. En cas de mauvais temps le concert aura lieu à l'intérieur du Manoir.


Après avoir découvert sa passion pour la guitare à un très jeune âge, recevant son premier instrument des mains de son oncle Brian, lui-même guitariste. c’est ensuite au Séminaire Salésien de Sherbrooke que David Echenberg a été initié à l’apprentissage assidu du jeu de la guitare classique auprès du musicien et philosophe Jean Paré. En 2009, il est admis dans la classe de Rémi Boucher au Conservatoire de musique de Québec où il a complété en avril 2016 sa formation de niveau Supérieur I en interprétation. Entre- temps, il a pu perfectionner son art à Iserlohn en Allemagne, ainsi qu’à l’Académie internationale du Domaine Forget, où il a côtoyé des maîtres tels que Aniello Desiderio, Pepe Romero et Pavel Steidl.


La finesse exceptionnelle de son jeu de guitariste lui a valu de multiples honneurs : en 2010, il remporte une 1re place au prestigieux Concours de musique du Canada et à plus de trois reprises, il a été médaillé d’or au Festival-concours de musique de Sherbrooke. En 2012, il est demandé pour participer en tant que guitariste soliste, avec l’Opéra de Québec et l’Orchestre symphonique de Québec, à la production Falstaff. 


David Echenberg possède aussi une grande habileté pour l’écriture musicale. Ses transcriptions d’œuvres de J.S. Bach ont suscité l’éloge des jurys, tant dans les concours de musique classique que dans les épreuves académiques. En 2014, il se voit décerner la Bourse Pierre Genest pour avoir récolté les meilleurs résultats dans l’ensemble des disciplines d’écriture enseignées au Conservatoire : harmonie, contrepoint,  analyse, instrumentation et orchestration. La même année, il se mérite également la Bourse Jean-Guy Trudel pour avoir obtenu la meilleure note en formation auditive de niveau supérieur.


Le 31 janvier 2016, pour souligner l'excellence de ses performances académiques, David Echenberg reçoit la Médaille du Gouverneur Général du Canada des mains de Réal Toupin, responsable des études et professeur de chant au Conservatoire de musique de Québec. Depuis juin 2015, David Echenberg collabore activement avec le compositeur canadien Alain Gagnon. Cette collaboration a mené à la création des Sortilèges de la nuit et d'Éclosion, œuvres originales pour guitare seule publiées chez Dobermann-Yppan.


Parallèlement à ses activités musicales, David Echenberg a obtenu en mai 2016 un doctorat en pharmacie de l’Université Laval. En reconnaissance de ses efforts pour améliorer la gestion de la médication chez les aînés, la Société canadienne des pharmaciens consultants a choisi David Echenberg comme le récipiendaire du prix John H. Webster 2016 parmi un groupe de candidats potentiels des plus impressionnants à travers le Canada.


PROGRAMME MUSICAL

Francisco Tarrega

Recuerdos de la Alhambra


Heitor Villa-Lobos  

Suite populaire brésilienne 

- Mazurka-choro

- Étude 7


Johann Sebastian Bach

Sonate no 1 pour violon seul (transcription : David Echenberg)

- Siciliana

- Presto


Heitor Villa-Lobos

Suite populaire brésilienne

- Valsa-choro

- Gavotta-choro


Narciso Yepes (arrangement)

- Jeux interdits


Heitor Villa-Lobos  

- Choro no 1


Joaquin Turina 

- Rafaga


Agustin Barrios 

- El ultimo tremolo


Isaac Albeniz 

- Asturias


En début de deuxième heure de Classique...! ce mercredi 19 juillet, c'est avec plaisir que nous recevrons dans nos studios pour une entrevue, David Echenberg qui nous parlera de son parcours musical, de sa passion pour son instrument; la guitare, des compositeurs qui écrivent pour celui-ci, pour la plupart espagnols, et des œuvres au programme du concert. À écouter en direct sur CKIA FM 88,3 (ou sur ckiafm.org) ou par la suite en baladodiffusion sur http://ckiafm.org/emission/classique.



 
 

Émiss
ions

Revenir au début.